Ce détail d'un dessin de Victor Hugo représente une femme qui éveille des pensée d'"amour, d'extase et d'ivresse" chez le poète.

IV. Ce qu’en vous voyant si belle…

Ce qu’en vous voyant si belle… – Les références

Toute la lyreSixième partie : [L’Amour] ;
Collection Bouquins, Robert Laffont, Œuvres complètes de Victor Hugo, Poésie IV, p 387.

Ce qu’en vous voyant si belle… – L’enregistrement

Je vous invite à écouter Ce qu’en vous voyant si belle…, un poème de la Sixième partie : [L’Amour], du recueil Toute la lyre, de Victor Hugo.
Il est précédé de III. Vois-tu, mon ange, il faut accepter nos douleurs… et suivi par le poème V. Vous m’avez éprouvé par toutes les épreuves….

Ce qu’en vous voyant si belle…


Ce qu’en vous voyant si belle… – Le texte

IV


Ce qu’en vous voyant si belle
Je sens d’extase et d’orgueil,
Respectueux et fidèle,
Je le dis à votre seuil.

Ce qu’en ma pensée éveille
Votre œil si fier et si doux,
Votre bouche si vermeille,
Je le dis à vos genoux.

Ce que tu mets dans mon âme,
Où toujours tu régneras,
D’amour, d’ivresse et de flamme,
Je veux le dire en tes bras.

Décembre 1844.

Remarques

Ce poème est dédié à Léonie Biard, autre grand amour de Victor Hugo.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *