Ce détail d'un dessin de Victor Hugo représente un homme barbu et chauve, au visage épanoui et facétieux.

IX. Oui, fût-on Homère, il faut rire…

Oui, fût-on Homère, il faut rire… – Les références

Toute la lyreSeptième partie : [La Fantaisie] ;
Collection Bouquins, Robert Laffont, Œuvres complètes de Victor Hugo, Poésie IV, p 450.

Oui, fût-on Homère, il faut rire… – L’enregistrement

Je vous invite à écouter Oui, fût-on Homère, il faut rire…, un poème du recueil Toute la lyre, de la Septième partie : [La Fantaisie], de Victor Hugo.

Oui, fût-on Homère, il faut rire…


Oui, fût-on Homère, il faut rire… – Le texte

IX


Oui, fût-on Homère, il faut rire ;
Il faut rire, fût-on Caton.
Le bois nous offre Déjanire,
Le pré nous donne Margoton.

Le rire vient des dieux. À Rome
Comme à Pantin, il règne, il est.
Le rire est l’attribut de l’homme,
César riait, Brutus riait.

Jésus souriait. Mais en somme,
Sourire, c’est bien rire un peu.
Et c’est pour cela qu’il est homme,
Et c’est pour cela qu’il est Dieu.

Le bois nous offre Déjanire,
Le pré nous donne Margoton.
Oui, fût-on Homère, il faut rire,
Il faut rire, mon cher Caton.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *