Ce détail d'un dessin de Victor Hugo représente un "lieu redoutable" et "plein d'ombre".

VII. Un jour, le morne esprit…

Un jour, le morne esprit… – Les références

Les contemplationsLivre sixième : Au bord de l’infini ;
Collection Bouquins, Robert Laffont, Œuvres complètes de Victor HugoPoésie II, p 491.

Un jour, le morne esprit… – L’enregistrement

Je vous invite à écouter Un jour, le morne esprit…, un poème du Livre sixième – Au bord de l’infini, des Contemplations, de Victor Hugo.
Il est précédé de VI. Pleurs dans la nuit et suivi de VIII. Claire.

Un jour, le morne esprit…


Un jour, le morne esprit… – Le texte

VII


Un jour, le morne esprit, le prophète sublime
Qui rêvait à Patmos,
Et lisait, frémissant, sur le mur de l’abîme
De si lugubres mots,

Dit à son aigle : « Ô monstre ! il faut que tu m’emportes.
Je veux voir Jéhovah. »
L’aigle obéit. Des cieux ils franchirent les portes ;
Enfin, Jean arriva ;

Il vit l’endroit sans nom dont nul archange n’ose
Traverser le milieu,
Et ce lieu redoutable était plein d’ombre, à cause
De la grandeur de Dieu.

Jersey, septembre 1855.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *