En contrepoint au poème, une ombre flamboyante dans la nuit se dresse, comme au somment d'une montagne, tel l’œil de Sauron dans "Le Seigneur des anneaux".

Ces âmes que tu rappelles…

Ces âmes que tu rappelles… – Les références

L’Art d’être grand-pèreXIV. À des âmes envolées ;
Collection Bouquins, Robert Laffont, Œuvres complètes de Victor Hugo, Poésie III, p 823.

Ces âmes que tu rappelles… – L’enregistrement

Je vous invite à écouter Ces âmes que tu rappelles…, un poème du recueil L’Art d’être grand-père, de Victor Hugo.

Ces âmes que tu rappelles…


Ces âmes que tu rappelles… – Le texte

À des âmes envolées


Ces âmes que tu rappelles,
Mon cœur, ne reviennent pas.
Pourquoi donc s’obstinent-elles,
Hélas ! à rester là-bas ?

Dans les sphères éclatantes,
Dans l’azur et les rayons,
Sont-elles donc plus contentes
Qu’avec nous qui les aimions ?

Nous avions sous les tonnelles
Une maison près Saint-Leu.
Comme les fleurs étaient belles !
Comme le ciel était bleu !

Parmi les feuilles tombées,
Nous courions au bois vermeil ;
Nous cherchions des scarabées
Sur les vieux murs au soleil ;

On riait de ce bon rire
Qu’Éden jadis entendit,
Ayant toujours à se dire
Ce qu’on s’était déjà dit ;

Je contais la Mère l’Oie ;
On était heureux, Dieu sait !
On poussait des cris de joie
Pour un oiseau qui passait.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *